L'actualité du village

Inauguration des locaux associatifs rénovés

 

Lors de son discourt de fin de mandat, le maire précédent, Eric Cadiou, avait transmis la responsabilité de maire au nouveau conseil municipal en rappelant les enjeux et les projets en cours (retrouvez ce discourt ...)Parmi ces projets figurait la rénovation des locaux associatifs pour un montant de 200.000 Euros. Le dossier technique était ficelé, élaboré avec les associations, les financements étaient en cours de montage.

Il est heureux que la nouvelle municipalité ai souhaité poursuivre ce projet.

Pourtant, lors de son discourt d'inauguration, le maire actuel, comme à son habitude, à déformé la vérité. Il s'est félicité d'avoir lancé ce projet après avoir fait le constat de l'état de vétusté des locaux.

En fait, il a repris le dossier existant en le réduisant. De 200.000 Euros le projet est passé à 130.000 Euros. Pour cela, l'accès principal au bâtiment prévu à l'arrière a été abandonné pour être remis devant en plein milieu d'une pièce de travail, , la construction de la grande salle au rez de chaussé a été supprimée et les aménagements handicapés, qui prévoyaient entre autre un cheminement jusqu’à la salle polyvalente ont été réduits.

Ces choix sont ceux de Patrice Motté qui, avant son mandat n'avait jamais pris part à la moindre activité associative. Ils ont été acceptés par les associations, mais que pouvaient elles faire devant une volonté sans partage et uniquement soucieuse de préserver l'affichage.

Même si le résultat présente un réel intérêt sur la sécurité, le confort et l’esthétique, Il est regrettable d'avoir dépensé autant d'argent publique (en final 145.000 Euros pour quelques imprévus et oublis) pour un investissement de long terme et d'avoir renoncé à une vraie solution pour économiser finalement pas grand chose. Il faut rappeler que les finances de la communes sont au plus haut après la récupération de 140.000 Euros de la dissolution du syndicat des transports, le don de 43.000 Euros de l'association de amis du Château, la prise en charge des travaux de la rue de Chatillon, de la place des commerces et de la MAM par la communauté de communes.