Conseil du 14 janvier 2019 et du 11 mars 2019

compte rendu de conseil du 14/01/2019...

et

compte rendu de conseil du 11/03/2019 ...

 

Commentaires et analyse :

Ce que dit le compte rendu :

Monsieur le Maire expose aux conseillers municipaux l’utilité de procéder à un échange de terrains sans soulte entre le CCAS propriétaire de la parcelle cadastrée ZB58 et M.et Mme BORDAIS propriétaires de la parcelle cadastrée ZB349 qui permettrait un futur aménagement dudit Champ de Foire.
Vu la délibération n°2019-CCAS-001 du CCAS en date du 12 janvier 2019 décidant de céder à M.et Mme BORDAIS, une partie de la parcelle cadastrée ZB58 d’une superficie d'environ 180m² en échange d'une partie de la parcelle cadastrée ZB349, d’une superficie d'environ 180 m² que M.et Mme BORDAIS s’engagent à céder au CCAS.
Considérant que la commune est porteuse du projet d'aménagement de cette parcelle cadastrée ZB58.
Considérant que les frais seront supportés par la commune dans leur intégralité ....

 

Ce que ne dit pas le compte rendu :

Cet échange avait été proposé à la famille Bordais, à peu prêt dans les mêmes termes, par la précédente municipalité. Par contre, à l'époque,  la commune y avait un véritable intérêt car le projet d'aménagement du trottoir route de Châtillon se situait en bordure de cette propriété Bordais (et non pas comme réalisé par la municipalité actuelle, de l'autre côté de la chaussée). Pour autant les frais d'aménagement de la parcelle sont tout de même pris en charge par la commune! On a beau retourner le sujet dans tous les sens on ne peut y trouver un intérêt communal! 

 

 

Lors du conseil suivant du  mars 2019 (cf compte rendu du conseil , questions diverses),  Eric Cadiou conseiller municipal, demande des explications :

Ce que dit le compte rendu :

Le maire lui répond que l'objectif de cet échange permettra la création de places de stationnement sur le champ de foire, étude de projet menée par l'Agence routière territoriale et le Conseil départemental.

 Ce que ne dit pas le compte rendu :

Vu la taille du champ de foire, il est curieux de justifier l'aménagement de la parcelle Bordais comme étant nécessaire et préalable à la création de places de parking sur le champ de foire.