Conseil du 23 mars 2015

Compte administratif 2014, budget 2015, SDESM : adhésion au groupement de commande électricité,...

compte rendu en attente...

Analyses et commentaires

La séance consacrée au budget est l'occasion de clôturer l'année 2014 par le vote du compte administratif et de voter le budget de l'année 2015. 
Le compte administratif de 2015 se résume par le tableau suivant :
 
  Fonctionnement investissement
dépenses  580.272,03 92.838,80
recettes  596.004,44 71.085,70
résultat reporté année n-1 169.469,16 -17.227,00
résultat 185.201,57 -21.753,12
     

Une exercice en déficit entraînant une diminution de l'excédent reporté :

Suivant l'obligation de combler le déficit d'investissement, 39.080,69 € sont prélevés de l'excédent de fonctionnement ce qui donne un excédent réelle de fonctionnement de 146.120,88 €. 
Ce chiffre, comparé au résultat reporté de 169.469,16€ l'an passé montre une baisse d'environ de 14%.
 
Ce résultat est obtenu après une année d'exercice alors que :
  • peu d'investissements ont été réalisés,
  • les taux d'impositions communaux ont été relevés de 1% pour compenser la baisse des dotations de l'état sur 2014 avec malgré tout un manque à gagner de 1800€ pour la commune,
  • aucune opération d'entretien n'a été entreprise, hormis celles réalisées par l'équipe précédente en début d'année (18.893€, chemin de la petite couture et divers interventions)
 
Cette dégradation de 23.349€ est à l'échelle de la baisse d'autres postes de recette :
  • 1800€, part de la baisse des dotations de l'état non compensé par l'augmentation des impôts communaux,
  • 15400€ de baisse du revenu des droits de mutation (ce que touche la commune lorsqu'un bien immobilier est vendu sur la commune),
  • 4203€ de baisse de la redevance des mines (le pétrole)
 

Un avenir pas si noir que le présente le maire :

Le maire lors de ses différentes interventions sur le budget dresse une situation financière communale à la limite de la catastrophe. Ce n'est pas notre avis. La gestion d'une petite commune comme Blandy est toujours délicate car les marges sont forcément restreintes. Il est nécessaire de mesurer tous les paramètres et de se projeter dans l'avenir mais aussi de faire des choix. 
 
  • Le caractère de Blandy mais aussi le dynamisme de son école et de ses associations maintiennent l'intérêt de venir y habiter devant entraîner obligatoirement à terme un meilleur niveau du rendement de la taxe sur les droits de mutation,
  • Comme planifié par l'ancienne municipalité, un emprunt de 183.000€ contracté en 2002 par la municipalité Péron pour le chemin de la Petite Couture et un deuxième de 55.000 contracté en 2010 par la municipalité Cadiou pour l'achat du tracteur et de ses équipements arrivent à échéance cette année. C'est ainsi une diminution de 36.700€ de la charge des emprunts sur le budget 2015,
  • Un autre emprunt de 228.000€ contracté par la municipalité Péron en 2000 pour la voirie du Pont Paillard arrive à échéance en 2016. Il ne restera alors que les deux emprunts de 85.000 et 86.000 € contracté respectivement pour la création de la rue du Réservoir et la réfection du Pont du Moulin. Ce qui représentera une charge financière faible.
  • Le changement de posture de la poste qui désormais accepte de financer le point poste à hauteur de 12.000 € par an,
  • Un montant des recettes impôts directe + dotations de l'état qui ne baissent que de 3210€ pour l'année 2015,

Un problème de positionnement stratégique

Après un an de mandature nécessaire pour une nouvelle équipe municipale pour comprendre le fonctionnement d'une mairie et se familiariser avec la gestion de l'argent public, on pouvait s'attendre à la présentation d'un travail de fond sur la stratégie pour le mandat et les lignes directrices de l'action municipale. Le maire a présenté son premier vrai budget sans que ne soit définies concrètement les grandes orientations de l'action municipale et les priorités pour le village. Tout ce qui a été dit est que "les marges de manœuvres sont faibles, les charges de personnels sont trop lourdes et qu'il faut faire des économies".

Cette année aurait pu être mise à profit pour, au sein du conseil, lister l'ensemble des sujets, définir des priorités pour le présent et pour l'avenir du village débouchant sur l'établissement d'un plan de marche et de financement s'étalant sur l'ensemble du mandat. Rien de tout cela.

Pour autant au fur et à mesure des événements, on apprend que des sujets importants se traitent en dehors de toute consultation préalable du conseil et réflexion sur les enjeux, les priorités, les renoncements associés à telle ou telle orientation :

  • le maire est en discussion avec des personnes souhaitant louer l'ancienne école pour créer une crèche privée,
  • un premier versement à hauteur de 120.000 € des avoirs du syndicat des transports du Nord du canton du Châtelet va être effectué dans les semaines qui viennent. cette recette avérée  n'a pu être intégrée au budget 2015 car des formalités supplémentaires sont nécessaires. Pour autant la municipalité disposera dans les prochains jours de cette recette exceptionnelle. Lors des réunions de travail du conseil sur le budget, le maire est resté flou sur le sujet.  Seule une recherche approfondie des élus lesblandynois a permis de connaître le détail sur le sujet.
  • ...

 

Le vote du budget 2015

Le budget 2015 couvre donc

  • Les dépenses courantes de la mairie,
  • Quelques travaux d'entretiens  dont la réfection du paratonnerre de l'église et la récupération de quelques emplacements sur le terrain commun du cimetière.
  • la poursuite du programme de réfection des locaux associatifs (financé par un emprunt de 100.000 €).

Il n'intègre pas les 120.000 € de versement des avoir du syndicat des transports.

  Fonctionnement investissement
dépenses  777.548,88 280.381,01
recettes  777.548,88 280.381,01

 

 Eric Cadiou soulignant l'absence de stratégie sur le mandat a voté contre.