Conseil du 27 avril 2015

Dissolution du syndicat des Transports, Subventions aux associations, Travaux d'éclairage public, Inscription au trophée Zero Phyt'eau ..

Compte rendu de conseil .....

Analyses et commentaires ...

Dissolution du syndicat des Transports : 

Comme indiqué dans la précédente publication sur ce site (compte rendu CM du 23 mars) le reversement des actifs du syndicat des transports de la région nord du Châtelet était bien actée avant le vote du budget de la commune et ne nécessitait plus qu'un vote formel du conseil municipal pour être effectif. C'est ainsi 120.000€ qui viennent gonfler le budget de fonctionnement de la commune sans que les conseillers n'en ai été dûment informés avant le vote du budget et qu'aucune réunion de travail n'ai été organisée pour anticiper cette rentrée d'argent exceptionnelle.
 

Subventions aux associations

Le maire, soucieux d'afficher une volonté d'économie, sabre les budgets de deux associations majeures du village. 
Si pour l'une d'entre elle, Pavane, un échange préalable avait été organisé avec la promesse de revoir l'année prochaine le montant de la subvention du fait de l'organisation du May Médiéval, pour Mieux vivre à Blandy, la proposition du maire de baisser la subvention de 700€ demandés à 100€ n'a pas été précédée d'une telle rencontre. Il est intéressant de souligner l'incohérence de cette attitude du maire avec la position sur le sujet suivant ci dessous, concernant l'inscription de la commune au trophée Zéro Phyt'eau. En effet MVAB est engagé de longue date dans la défense de notre environnement et s'est illustré récemment par l'envoi de courriers demandant au maire d'établir la liste des pesticides utilisés par les agriculteurs du village, courriers restés sans réponse.
 

Travaux d'éclairage public

Le syndicat en charge de l'éclairage public propose de verser une subvention à toute commune transformant son réseau d'éclairage en remplaçant les vieilles lampes par des lampes moins consommatrices et  en y ajoutant un système de réduction de la puissance aux heures du milieu de la nuit.
Plusieurs questions se posent quand à la pertinence de cette proposition et bien que le dossier soit en mairie depuis plusieurs mois, aucun travail préalable et approfondi n'a pu être présenté en séance. L'ensemble des conseillers a donc demandé au maire de reporter la présentation au vote de cette délibération.   
 

Inscription au trophée Zero Phyt'eau ..

A l'initiative de la municipalité précédente, les services techniques de la commune n'utilisent plus de produits phytosanitaires depuis maintenant 2 ans. De ce fait Blandy est en mesure de postuler au trophée Zéro Phyt'eau organisé par le département. Cette candidature devant être validée par le conseil municipal, le maire a donc exposé ce fait et sollicité le vote des conseillers. 5 ont voté contre car opposés à la politique consistant à proscrire ces produits, 7 ont votés pour dont le maire qui ne cachait pas sa satisfaction de concourir à l'obtention de ce trophée.
Mr Cadiou, ancien maire à l'origine de cette politique zéro phyto s'est abstenu. En effet ce trophée récompense une commune pour ses efforts et Blandy le mérite. Si Blandy l'obtient, le maire Mr Motté, gros consommateur de pesticides dans le cadre de son entreprise et refusant de répondre à MVBA l'interrogeant sur la nature de produits utilisés dans le seul but d'en informer la population, ira recevoir en grande pompe ce trophée.      
 
 

Questions diverses

Ecoles maternelles au 7 place des tours

Le maire informe de l'avancement du projet de création d'un relais d'assistante maternelle. Les modalités financières sont à l'étude mais dores et déjà le maire annonce qu'un loyer réduit a été proposé en échange de travaux de restaurations réalisés par les personnes intéressées. Plusieurs conseillers s'élèvent contre ce type de disposition qui peut s'assimiler à de la subvention municipale au profit d'une entreprise commerciale sur un secteur où la compétence petite enfance a été déléguée à la communauté de communes.
 

Salle polyvalente

Le maire informe que des habitants proches de la salle polyvalente se sont plaints à nouveau par courrier recommandé du bruit occasionné lors de la location de la salle. C'est la deuxième fois que cela arrive cette année et à chaque fois la salle avait été louée par un membre du conseil municipal. La municipalité précédente avait été contrainte, après plusieurs problèmes du même type, de mettre en place un règlement interdisant la musique après minuit. Il est clair que le maire actuel serait bien inspiré de faire respecter ce règlement sous peine de voir la commune se faire condamnée pour tapage.