Rétablissement des colis de Noël

Le CCAS (Centre Communal d'action Social) a décidé de rétablir la distribution de colis de noël pour les anciens et les bénéficiaires de l'aide chauffage communale....

Lors de la séance du 13 décembre, le CCAS a rétabli la distribution de colis de Noël. L'argument utilisé pour justifier cette décision est la lutte contre l’isolement des personnes.

Les critères pour l'attribution de ces colis

Les critères retenus pour accorder un colis à une personne ou un couple sont :

  • Les personnes seules, domiciliées sur le village, ayant 75 ans et plus (les couples sont exclus).
  • Les personnes seules ou en couple, domiciliées sur le village, ayant accès à l'aide chauffage de la commune (Quelque soit l'âge mais sous conditions de ressources).

Une bonne intention mais ..

Le principe de porter un colis de Noël à nos aînés part, bien entendu, d'un sentiment de solidarité partagé par tous, mais l'utilisation de l'argent public est un exercice froid et sérieux qui ne fait pas bon ménage avec l'approximation et les critères affectifs.

Plusieurs difficultés sont à souligner :

  • La commune subventionne à hauteur de 4.400€ l'association des Anciens de l'Ancoeur qui elle même distribue des colis aux plus âgés de ses membres qui recevront donc 2 colis.
  • Comme le signalait le journal La République il y a quelques semaines, Blandy est classé au deuxième rang des villages de Seine et Marne sur l'échelle de la moyenne du revenu imposable et bon nombre de nos ainés n'ont que faire d'un colis de 25 €.
  • L'argent du CCAS est exclusivement destiné à soulager les personnes en difficultés, soit de manière régulière par des aides institutionnelles telles que l'aide à la cantine, soit de manière ponctuelle ou dans des situations d'urgence.
  • Quelle réponse apporter aux personnes de 74 ans seules et ne touchant pas l'aide au chauffage qui s'étonneront de ne pas avoir de colis ?
  • L'âge seul ne peut pas être un critère pour juger de l'isolement, la fragilité, la détresse.
  • Le portage d'un colis n'est pas une réponse dans la lutte contre l'isolement

Un retour en arrière malheureux

La municipalité précédente, avait mené au sein du CCAS une réflexion sur le rôle et les formes d'actions de l'aide sociale la mieux adaptée au village. Refusant la démagogie et les considérations électoralistes, la distribution des colis n'avait pas été retenue. L'évaluation de cette mesure sur le terrain avait démontré son inefficacité. Beaucoup de colis étaient distribués dans des maisons cossues soulignant le caractère ridicule de l'attribution sur critère d'âge.

La décision courageuse de supprimer le colis de noël sur critère d'âge permettait de préserver les ressources du CCAS et d'augmenter l'efficacité de l'action sociale auprès des personnes en réelle difficulté.  La municipalité de Patrice Motté fait un choix inverse.